cake_fruits_confits

Une recette que je garde précieusement et que je baptiserais bien « The Cake » ^_^ .  C'est vrai en général les cakes manquent de saveur, les fruits  tapissent le fond, ils sont bourratifs. Avec cette recettte on obtient un résulat parfait :  jolie présentation,  moelleux, fondant et parfumé.


Ingrédients

220 gr de farine
125 gr de beurre un peu mou (j’ai pris du demi-sel)
125 gr de sucre (roux de préférence)
3 œufs
150 gr de raisins secs
150 à 200 gr de fruits confits variés coupés en dés
4 c. à soupe de rhum brun + 2 pour arroser
1/2 paquet de levure chimique
1 pincée de sel
1 CS du mélange d’épices en poudre suivant : gingembre, muscade, 4 épices, cardamome
un peu d’amandes effilées (facultatif)

Préparation

Faire gonfler les raisins dans du rhum (3 cs ) et un petit peu d’eau la veille et faire macérer les fruits confits une heure avec aussi 1 cs de rhum.

Dans un saladier, fouetter le beurre en crème avec le sucre, les épices et le sel.

Ajouter les œufs en fouettant, un à un.

cake_fruits_confits__1_

Ajouter ensuite la farine, la levure, les raisins égouttés et les fruits confits avec le rhum. Bien mélanger (la pâte doit être dure à tourner).

cake_fruits_confits__2_.

Bien beurrer le moule à cake et le fariner en tapotant pour répartir la farine. Verser la pâte et parsemer éventuellement  quelques amandes effilées sur le dessus pour la décoration

cake_fruits_confits__3_

Après 24h d'intolérable patience

cake_fruits_confits_suite

Culturons-nous un peu et intéressons-nous à  l'histoire des fruits confits

Les fruits confits sont des fruits conservés au sucre : l'eau contenue dans les fruits est remplacée progressivement par du sucre. A l'origine, les fruits confits ne résultent pas de la gourmandise des hommes mais de la nécessité de conserver ces aliments.

Le sucre joue le même rôle pour les fruits que le sel pour les viandes. Dans l'Antiquité la conservation des fruits était assurée dans du miel, c'est l'introduction du sucre au moment des croisades qui va développer cette friandise très recherchée. En Provence, on ira même jusqu'à confire des fleurs pour les offrir aux personnages les plus importants. Le confisage est une longue opération. Les fruits une fois pelés et dénoyautés sont blanchis, c'est à dire qu'ils sont plongés dans l'eau bouillante pendant quelques minutes puis rafraîchis dans plusieurs bains d'eau claire.

Les fruits et leur sirop sont ensuite répartis dans des terrines, puis dans des poêlons où ils sont portés à ébullition pendant 3 à 4 minutes (la température du sirop avoisine les 130°). Ils sont ensuite replacés dans les terrines dans lesquels ils reposent jusqu'au prochain chauffage. Ces opérations sont renouvelées plusieurs fois (jusqu'à une douzaine de fois pour certains fruits).
C'est cette alternance de chauffage et de repos qui permet aux fruits de se confire doucement.

Au terme de ces chauffages, les fruits confits sont conservés dans leur sirop quelques semaines. Avant de les proposer aux plaisirs des gourmets, ils sont égouttés : le contenu de chaque terrine est placé sur un égouttoir pendant 24 ou 48 heures ce qui permet au sirop de s'écouler. C'est la ville d'Apt, dans les monts du Vaucluse, qui est depuis plus de six siècles la capitale mondiale du fruit confit. C'est en effet en 1343, que le pape d'Avignon, Clément VI nommait un Aptésien, Ausias Maseta, excouyro en confissarias (écuyer en confiseries). Lors du couronnement de ce même Clément VI en 1344, figurait d'ailleurs, dans le 8ème et ultime service du menu, des fruits confits multicolores.

En 1992, afin de maintenir vivace la réputation des fruits confits de la ville, était créée, la confrérie du fruit confit d'Apt qui chaque année organise des concours de pâtisseries, un salon de la confiserie ; intronise des personnalités. Aujourd'hui la ville d'Apt produit, bon an mal an, aux alentours de 15 000 tonnes de fruits confits chaque année. Préparer des fruits confits de manière artisanale est une opération longue et délicate. Il ne reste aujourd'hui que quelques orfèvres en la matière qui perpétuent la tradition, plébiscitez-les, car les fruits confits de qualité sont une exquise confiserie.

Texte original : Univers des Gourmets